Bijoux Halina Mutinta

Halina Mutinta Hamalambo, 26 ans, est orfèvre et retouche photo à temps partiel dans un studio de photographie basé à Brighton. Nous avons rencontré Halina pour en savoir plus sur les bijoux qu'elle crée, ce qui l'inspire et bien sûr sur sa collection grandissante de tatouages…

Depuis combien de temps fabrique-t-on des bijoux? Je fais des bijoux depuis environ deux ans maintenant et j’ai lancé mon premier cours de bijoux au début de 2016.

Comment en êtes-vous arrivé à fabriquer des bijoux? En fait, j'étais étudiant en photographie à l'époque où je me suis lancé dans la fabrication de bijoux. Je souhaitais trouver un passe-temps créatif parallèlement à mon diplôme en photographie (aucun étudiant, jamais) et la fabrication de bijoux / orfèvrerie semblait séduire. Je me suis donc inscrit à un cours du soir sur la fabrication de bijoux à Brighton. Fort de mes nouvelles compétences et connaissances acquises dans mes cours, j'ai commencé à chercher du travail à l'orfèvre, c'est à ce moment-là que j'ai commencé à travailler une fois par semaine pour Freddie Grove, à Londres.

 tu fais avant? </strong> J'ai quitté l'université et suis devenue infirmière dentaire à 16 ans. Je l'ai fait pendant environ six ans. L’infirmière dentaire faisait partie de ma vie à cette époque et j’ai vraiment pensé que c’était ça; C’est ce que je ferais pour toujours! Après des années dans la profession médicale, je me suis dit que ma carrière en soins infirmiers n’était pas ma vocation, j’ai senti que j’avais quelque chose de plus créatif en moi et je voulais explorer cela au quotidien. C’est là que j’ai commencé à étudier la photographie à l’Université de Brighton. Je n’ai jamais étudié les bijoux à l’université, je me suis contentée de les photographier, ce qui est un bonus! </p>
<p><img class=

Qu'est-ce qui inspire vos créations? Beaucoup de choses m’inspirent pour créer mes créations, mon parcours est très diversifié – je suis moitié-polonais, moitié-zambien et je suis né en Suède; Je suis donc assez chanceux pour visiter des endroits incroyables. La nature, les animaux, les insectes, les livres, l'art, l'anatomie, les tatouages, les textures et les motifs ne sont que quelques exemples qui m'inspirent. Oh et ma maman! Elle portait toujours de lourdes pierres argentées et épaisses autour du cou et pendait à ses oreilles. Depuis que je suis gamine, ma mère a toujours passé ses bijoux qu’elle collectionne et que je collectionne depuis des années.

 IMG_2197 (1)

Comment décririez-vous votre processus? Mon processus commence généralement à partir de croquis. Je vais ensuite comprendre les matériaux avec lesquels je voudrais travailler (principalement de l’argent), puis je commence à fabriquer. Certaines de mes créations sont créées à la cire, puis coulées en argent ou en or; c’est pour que je puisse réutiliser des dessins particuliers. Les idées initiales ne fonctionnent pas toujours, cela peut donc être un défi, mais c’est amusant et enrichissant. L'argent peut facilement être recyclé aussi; Je peux le fondre et le forger, ce qui est excellent – pas de gaspillage.

À quoi ressemble votre bureau / salle de travail? J'adore mon petit poste de travail, il est généralement assez bien rangé, mais presque à la maison! J’ai aussi acquis tellement d’excellents outils que la mère de mon petit-ami fabriquait des bijoux; elle a donc rendu des tonnes d’outils et de pierres à la mode il ya environ 30 ans. Je n'avais jamais pensé aimer autant collectionner des outils!

Pouvez-vous nous parler de vos tatouages? Je collectionne les tatouages ​​depuis un certain temps. Certains d’entre eux sont plutôt merdiques, mais ils ont beaucoup d’importance et une charge qui n’a, personnellement, aucun sens, mais les designs les plus cools. Mon dernier tatouage était une enclume réalisée par Adam Sage.

 image1 (1)

Vos tatouages ​​influencent-ils vos créations? À certains égards, oui, certainement. Un grand nombre de mes amis sont également tatoués et mon petit ami, Jack Thomas Newton, est un tatoueur. Il ya donc toujours beaucoup d’inspiration autour de moi, surtout chez nous. Jack m'influence beaucoup de manière créative. Mon prochain tatouage sera un Rangoli, je pense donc que certains de mes prochains motifs pourraient être inspirés par l'art et la culture asiatiques. Les tatouages ​​me font me sentir bien et je suis sûr que cela convient à la plupart des gens qui en ont! Je pense que c’est incroyable que nous puissions porter une œuvre d’art – même si c’est quelque chose de significatif, de décoratif ou même tout simplement idiot.

Tatoueur Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *