Entretien avec Cassandra Frances, tatoueuse

Le numéro du visage Things & Ink a été publié en 2013, il s’agit d’une interview de la vedette de la couverture, l’artiste tatoueur Cassandra Frances.

je a rencontré Cassandra pour la première fois en 2012 à End Times, à Leeds, où elle travaillait auparavant. Je suis immédiatement tombée amoureuse de sa nature chaleureuse et de son éthique de travail dévouée. Elle m'a mis à l'aise pendant qu'elle me tatouait, discutant de la vie, de la musique et des magazines. Nous étions comme de vieux amis, discutant, bien sûr, la conversation revenait toujours sur les tatouages.

Quand la décision fut prise de faire le numéro 2, «The Face Issue», je savais que je voulais Cassie en couverture. Avec ses cheveux roux et sa peau délicate de porcelaine, vous ne remarquerez presque pas qu’elle porte des tatouages ​​faciaux. Ses tatouages ​​sont si délicats et féminins et feront certainement réfléchir les gens à leurs idées préconçues sur les femmes tatouées au visage. L'image sur la couverture est très puissante dans sa beauté. J'espère que cela fera une déclaration à quiconque aura des idées préconçues sur les femmes qui choisissent de se tatouer le visage. Nous avons discuté avec Cassie de sa vie de tatoueuse, de son style et de la manière dont elle a décidé de se faire tatouer son premier visage…

Cassie Polaroid3

Qui a fait tes tatouages? Andrew Mirfin, propriétaire de End Times à Leeds.

Comment as-tu décidé de te faire tatouer le visage? Le premier (maintenant couvert) était de célébrer l'obtention de ma licence de tatouage. C'était comme si tout était officiel et je voulais le marquer avec quelque chose de spécial.

Qui a fait le premier? Le premier est maintenant masqué et a été fait par mon ancien patron
Don Richards, juste un petit contour de coeur. J'ai décidé de le rendre un peu plus gros et plus audacieux
après le temps. Andy a fait tous les autres.

Qu'avez-vous ressenti lorsque vous vous êtes fait tatouer? Je fais confiance à Andy, alors je n’étais pas très nerveux et je savais que je le voulais vraiment. Les minuscules à peine enregistrés, mais le plus gros coeur était assez douloureux et me donnait mal à la tête. C'était fini en 15 minutes environ.

Quel genre de réaction obtenez-vous d'avoir des tatouages ​​sur votre visage? Aucun vraiment. Je ne reçois que très rarement une réaction de la part de qui que ce soit, je ne suis jamais sûre de ne pas la remarquer, mais même ma mère était assise à me regarder dans les yeux pendant le déjeuner pendant une heure et n'a pas remarqué le cœur et la fleur. , Je devais le signaler.

Cassie Polaroid4

Vous sentez-vous différent de votre visage maintenant? Après avoir reçu ma beauté sur ma joue, je me suis sentie instantanément un million de fois plus confiante. Quand je dessine des femmes, je leur donne le plus souvent un endroit de beauté, quelque chose en elles me plait vraiment. Si je n’avais pas de tatouages, je pense que je serais assez ennuyeux à regarder. Mon visage ressemble à ce que je veux et c’est tout ce qui compte vraiment.

Pensez-vous qu'il y a une différence entre les hommes et les femmes qui se font tatouer? Je n'y ai jamais vraiment pensé. Pas vraiment dans mon petit monde. Que les gens pensent que ce n’est pas féminin, cela m’importe peu. J'aime moi-même et les gens qui comptent. Si un homme jugeait mon niveau d’attractivité sur ce point, il ne valait pas le moment de la journée de toute façon

Souhaitez-vous jamais tatouer un visage? J'ai trop peur de tatouer un visage, c'est une responsabilité énorme.

Quelqu'un vous a-t-il déjà demandé de tatouer son visage et qu'avez-vous dit? Ma meilleure amie veut que je lui fasse une belle beauté, mais je ne me sens pas à l’aise avec ça.

Capture d'écran 2019-09-10 à 15.41.48

Comment décririez-vous votre style de tatouage? C’est assez féminin. Je pense que mon travail est naturellement délicat. Si je suis laissé à moi-même, j'aime utiliser le rouge, l'or et le vert, et je suis plus heureux lorsque je travaille sur de plus petites pièces. Mon tatouage préféré, ce sont les visages de dame et j'aimerais pouvoir le faire toute la journée, tous les jours.

Cassie Polaroid1

Que pensez-vous de l'industrie du tatouage? Y compris les magazines / médias de tatouage. Je ne suis pas sûr d’en savoir assez sur l’industrie pour avoir un avis valable, j’ai vraiment travaillé dans une petite bulle. Je me sens enthousiaste à l'idée de faire partie de quelque chose d'aussi incroyable et passionnant. Le tatouage est l’amour de ma vie, et certains jours, je le déteste un peu, mais même pour ceux que je connais au fond de moi, je ne veux rien faire d’autre.

Qu'avez-vous ressenti à propos de la séance de couverture? Pour être honnête, pas à l'aise à 100%. Je préférerais que les gens regardent mon travail plutôt que mon visage. Un peu étrange expérience d'avoir une salle de personnes concentrée sur moi depuis si longtemps. Je me sens honoré d’être invité à faire la couverture et dit oui car je ne suis pas sûr que quelqu'un me le répète!

Capture d'écran 2019-09-10 à 15.42.15

Avez-vous apprécié ça? Ce fut une expérience intéressante et une belle bande de personnes. Passer une journée avec des gens qui vous répètent sans cesse que votre apparence est belle est bon pour l'ego.

Le feriez-vous à nouveau? Je suis désespéré d'être photographié en tant que préraphaélite aux cheveux de flammes.

Tatoueur Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *